Première liaison entre la FRANCE et la CORSE

A partir de 1900, G. MARCONI désire expérimenter une nouvelle liaison sur une distance plus grande que 50 km (expérience Douvres/Calais de mars 1899).

Il obtient dès 1901, grâce à l'appui du capitaine Ferrié qui suit de près les développements de la TSF, une autorisation de réaliser un essai de liaison entre la côte niçoise et la Corse.

Un protocole est mis en place avec l'Autorité Militaire pour construire 2 stations expérimentales l'une à BIOT près de Nice et l'autre à CALVI en Corse. 

La distance entre les 2 stations est d'environ 175 km.

Antenne de la station de radio expérimentale de Biot (1901)

Cliquez sur l'image

La station de Biot est installée en face de la gare  (Située à La Brague, Quartier d'Antibes).

Une équipe de la Marconi Wireless Telegraph Company monte début avril 1901 un mat de 55 m comme support d'une antenne alimentée en excitation directe (Tesla). 

L'émetteur est du type de celui utilisé en 1899 à Douvres avec quelques améliorations (brevet Marconi 7777).

Il émet sur "ondes courtes" amorties (300, 200 et 70 m).

Le récepteur utilise un cohéreur de type Branly et un enregistreur à bande papier.

Un matériel identique est installé à Calvi dans l'Hotel Christophe Colomb.

L'expérience est suivie par de nombreux scientifiques dont le Prince Albert de MONACO.

Ensemble émetteur récepteur de Marconi

Cliquez sur l'image

 Il est  à bord du célèbre Princesse Alice qui croise au large de Biot pour la circonstance, accompagné des représentants du Congrès Maritime.

Le 14 avril 1901, la liaison est établie avec Calvi et l'expérience est un succès total.

Des messages historiques sont adressés au Président LOUBET et à l'Empereur GUILLAUME.

 

Merci à M. Jacques Greuet qui a enrichi le texte de ses connaissances sur le sujet.

Sources :

  1. Les photos noir et blanc proviennent des archives de la BNF - Télégraphie sans fil -- France
    Usines -- France -- Côte d'Azur (France) - Cote :GLT520F et Cote :GLT521F
© 2000-2007 Pierre Dessapt