Retour

Isolateurs Vedovelli et la boite d'emballage d'origine

Cette forme d'isolateurs était déclinée en plusieurs modèles de taille différentes. Le modèle ci-dessus était le VEDOS 30x30 qui mesurait 3 cm de côté. Il était réservé à des antennes domestiques de 20 à 30 m de longueur en fil de cuivre multibrins d'environ 1 mm de diamètre.
Des vedovelli de 15 cm de côté étaient fabriqués pour des antennes de grande longueur ou des aubans de pylônes. Ces noix en porcelaine industrielle étaient capables de transmettre des efforts importants sans doute de plusieurs centaines de daN.

Isolateurs Vedovelli de différentes dimensions
de gauche à droite 3, 4, 5 et 9 cm

Comme la porcelaine est un matériau à faible résistance mécanique en traction, la noix Vedovelli est conçue pour que la partie de matière qui transmet les efforts travaille uniquement en compression. La forme des ailes assure un isolement électrique par tout temps et une bonne évacuation de l'eau de pluie ou de la neige. Le vernis émaillé limite le dépôt de pollutions atmosphériques.

Ces isolateurs, parfois appelés "Maillons VEDOVELLI" étaient fabriqués par les ATELIERS DE CONSTRUCTIONS ELECTRIQUES VEDOVELLI, PRIESTLEY ET Cie.
Cette société parisienne, fondée par M. VEDOVELLI, fut la première en France, vers 1900, à fabriquer des matériels spéciaux pour la traction électrique : isolateurs, tendeurs, aiguillages, disjoncteurs, parafoudres et d'autres pièces spécifiques pour les trolley.

La Société fusionnera par la suite avec la Société HOURY et Cie pour former la COMPAGNIE GENERALE DE CONSTRUCTIONS ELECTRIQUES.
Cette entreprise développa aussi un système d'alimentation par le sol pour tramway dit "à contacts superficiels par plots" qui ne donna malheureusement pas entière satisfaction et n'eut pas le développement escompté. Rappelons qu'il faudra attendre 2006 pour voir le système APS, développé par Alsthom, fonctionner correctement sur le Tram de Bordeaux.

Détail de la boite d'emballage
(Dimensions 17cmX17cmX4cm)


A noter pour mémoire :

A cette époque, M. Vedovelli et son associé mettent au point une voiture électrique "hybride" capable d'une autonomie de 70 à 80 Km.
Un article de l'époque la présentait de la façon suivante :

"La voiture est équipée d'une petite usine qui se compose d'un moteur à pétrole de Dion-Bouton d'une puissance de 1,75 CV (environ 1300 W) couplé à une dynamo capable de délivrer un courant de 10 A sous 110 V. L'usine est enfermée dans une malle et est facilement transportable .... Le colis pèse à peine 140 Kg !"

Vous l'aurez compris cette "petite usine" est l'ancêtre du "groupe électrogène" que l'on trouve aujourd'hui de façon courante et à un prix très abordable .... et pour un poids très inférieur, technique moderne oblige !

Galeno

A l'arrêt de la voiture, l'usine recharge les batteries et un système de conjoncteur-disjoncteur spécial arrête le moteur lorsque les batteries sont chargées à saturation.

Les batteries actionnent le moteur électrique de traction de la voiture. L'usine se met en route automatiquement quand la tension des batteries devient trop faible.

Comme quoi la voiture "hybride" n'est pas une invention aussi récente qu'on pourrait le croire !!


La Société Vedovelli avait aussi contribué largement au succès de l'Exposition Universelle de 1900 à Paris en fournissant le matériel électrique et l'éclairage du Palais de l'Electricité.


Copyright Pierre Dessapt 2009. Tous droits réservés