Raconte-moi la radio

Les Valves à gaz

Le premier redresseur statique industriel a été le redresseur à vapeur de mercure.

Valve PHILIPS

Il découle de la lampe à vapeur de mercure inventée en 1901 par le physicien américain Peter COOPER- HEWITT (1861-1921). En 1914, il fabriquait déjà des redresseurs capable de débiter 100 A.


A la suite des travaux de FLEMING sur la valve thermo-ionique, il fut possible de faire circuler des courants encore plus forts et les techniciens mirent au point des valves à cathode chaude.

Les valves à vapeur de mercure et à cathode chaude PHILIPS commercialisées à partir de 1928 en sont des exemples d'applications industrielles.

La valve TUNGAR ci-dessous à gauche en est un autre exemple. A droite on peut voir le redresseur monté dans le chargeur.



Redresseur TUNGAR. Modèle pour la charge
au régime de 3 A d'une batterie de 12 V

En fonctionnement , ces "lampes " émettent une lueur bleuâtre caractéristique des éclairages à vapeur de mercure.

Des systèmes doubles permettaient de redresser les deux alternances du courant alternatif monophasé.




Redresseur à vapeur de mercure
Redresseur COOPER-HEWITT

Le schéma et l'image ci-dessus montrent le type de montage industriel qui était utilisé pour charger des batteries d'accumulateurs. Noter la présence du ventilateur pour refroidir le système en fonctionnement.

L'ampoule de verre est installée au dessus du ventilateur

Cette conception a été mise en oeuvre jusqu'à l'arrivée des systèmes statiques à semi-conducteurs du type diodes et thyristors utilisés de nos jours.

cellule de redresseur statique

Les Redresseurs statiques métal-oxyde

La première utilisation commerciale des redresseurs métalliques date de la découverte en 1926 par GRONDAHL du redresseur à oxyde de cuivre.

Chaque cellule se compose d'une plaque comportant sur une face le métal de base et sur l'autre son oxyde.

Le contact réalisé en empilant des plaques les unes sur les autres crée une barrière qui se comporte comme une diode.

La compagnie WESTINGHOUSE a produit ces redresseurs dès 1928, mais en 1940, le sélénium a remplacé l'oxyde de cuivre.

L'image ci-contre montre un redresseur à oxyde de cuivre datant des années 30.


© 2000-2007 Pierre Dessapt