Retour

Isolateur RamsHorn et ses 2 clous forgés de fixation
Production USA vers 1855
La partie filetée (3/4" - conique) est en caoutchouc durci genre ébonite (brevet Goodyear).


Cet ancestral isolateur provient de l'ancienne ligne télégraphique qui avait été construite le long de la route suivie vers 1859 par les Pony Express de St Joseph dans le Missouri à Sacramento en Californie et qui empruntait en partie la célèbre Route de l'Oregon.

Trajet suivi par la ligne du Transcontinental Telegraph
La Route de l'Orégon et la piste du Pony Express
Distance d'Est en Ouest environ 2.000 Km


En effet, en 1860, alors que les cavaliers du Poney Express sillonnaient déjà les plaines de l'Ouest, les ouvriers de la Western Union Telegraph Co. installaient fils, poteaux et stations relais d'alimentations électriques en suivant exactement le même itinéraire.

Construction du Transcontinental Telegraph
Les ouvriers installent les poteaux sous le regard amusé des cavaliers du Pony Express.
Tableau peint - Musée historique de ScottsBluff


La ligne télégraphique sera terminée début octobre 1861 et le premier message officiel sera envoyé au Président Abraham Lincoln le 24 octobre quelques mois après le début de la Civil War (guerre de sécession 1861-1865).

A partir de cette date, sauf quand le fil qui chante (Singing Wires) était occasionnellement coupé par les indiens, les messages entre l'Atlantique et le Pacifique pouvaient être transmis en une seule journée.


Les Fils Chantants
Musée de la Wells Fargo Bank - Sanfrancisco
A gauche sur le panneau un ramshorn
au centre un isolateur en verre sur son support en bois
a droite un isolateur en verre produit vers 1900

Cette ligne télégraphique conduira à la faillite rapide du Pony Express qui malgré une remarquable organisation mettait une dizaine de jours pour porter les messages des rives du Mississipi à la côte du Pacifique.

Les isolateurs, appelés  Ram's horn insulators (isolateur "corne de bélier") qui équipaient la partie de la ligne qui traversait le Nevada, étaient constitués par un bloc de bois dans lequel était fixé un crochet en fer. Un fourreau en caoutchouc (brevet Goodyear vers 1851) assurait l'isolation électrique et le maintien du crochet dans la pièce de bois.

L'ensemble était fixé sur un poteau par deux clous forgés de section carrée. Le fil télégraphique était porté par le crochet.

L'isolateur présenté sur l'image provient de la région de Fallon (Névada) à l'Est de Réno, ville connue pour ses salles de jeux. Tombé au sol depuis des décennies, le bois a complètement disparu, mais la pièce en caoutchouc est encore quasi intacte et le crochet est très peu corrodé. Les clous ont eux aussi bien résisté à l'épreuve du temps.

Ces isolateurs sont l'invention de deux ingénieurs américains MOSES G. FARMER de SALEM, et JOHN M. BATCHELDER de CAMBRIDGE, MASSACHUSETTS. Brevet déposé en date du 14 Septembre 1858 (Patent No. 21,492).

Belle pièce qui appartient à l'histoire du Far West !




Les Pony-Express saluent les monteurs de poteaux télégraphiques

Les supports isolants pour les fils télégraphiques, vont assez rapidement évoluer pour devenir plus performants sur le plan électrique mais aussi plus résistants et fiables d'un point de vue mécanique.

En 1869, par exemple la première installation décrite ci-dessus sera remplacée par une ligne multiconducteurs supportés par des isolateurs plus évolués.

Voici un intéressant modèle retrouvé sur le tronçon construit par l'Union et Central Pacific Railroad Lines Co..


Isolateur de type Rams Horn - CENTRAL PACIFIC - NEVADA
Gravé sur le fond CP RR 1867 - made by “Brookes”
Dimensions : 7-1/2" de long par 2" de diamètre.
A droite, on distingue l'isolateur en verre entouré de sa protection en fer.


Ces isolateurs avaient été installés sur une section de la ligne télégraphique qui traversait les zones les plus arides du Névada.

Les installateurs de l'époque utilisaient différents types d'isolateurs en fonction des zones traversées. Le type était adapté aux conditions climatiques (désert, forêt, ....) aux conditions d'accès (plaine, montagne, ...) et aux risques d'endommagement (gros animaux, oiseaux, ours, bisons cerfs, mais aussi indiens, pionniers, trappeurs, ...).

L'histoire dit que le constructeur avait fait installer dans cette région des isolateurs en verre entourés par une gaine en acier pour les protéger des indiens qui, à l'époque, cassaient les isolateurs en verre classiques - non pas par vandalisme gratuit comme on a pu l'écrire, mais pour récupérer le verre de couleur et en faire des bijoux, des décorations pour leurs vêtements, voire des pointes de flèches pour leurs arcs.


Les Shooters s'exercent au tir !

Plus vraisemblablement, un certain nombre de ces isolateurs étaient détruits par les "shooter" (tireurs d'élite) eux mêmes qui s'en servaient de cible pour s'exercer au tir au revolver ou par les Calamity Jane pour règler leurs carabines "Winchester"- Gun That Won the West !.

Ne disait-on pas à l'époque dans le Far West : I used to shoot them !


ooOoo

Voici un autre modèle d'isolateurs primitifs installés sur la ligne téléphonique qui longeait la Route de l'Orégon près de Fort Laramie à la limite du Nebraska et du Wyoming.

Cet isolateur est constitué d'un manchon en verre de forme cylindrique recouvert par une partie en bois sur laquelle était fixé le conducteur électrique.


Isolateur en bois isolé par un manchon en verre
La partie en verre est entièrement recouverte par le bois.
Exemplaire présenté au Musée historique de Scottsbluff - Nebraska.


A noter que le Fort Laramie, dont le nom est lié aux Guerres indiennes (vers 1870-1890), et qui était un lieu d'étape pour les pionniers de la conquête de l'Ouest sera aussi jusque dans les années 1910, une des principales stations relais pour la première ligne télégraphique qui reliait l'Est des Etats-Unis à la côte Ouest.

Les militaires du fort avaient entre autre pour mission la maintenance et l'exploitation de la ligne : Entretien des fils et des postes d'alimentations électriques par piles et retransmission des messages en Morse de tronçon en tronçon.


Plaque commémorative - Ligne Telegraph Transcontinental Américain
Milestone de Fort-Laramie
Memorial IEEE - Août 1990


Source : annonce trouvée sur eBay et histoire du Far-West


Copyright Pierre Dessapt 2011. Tous droits réservés