Raconte-moi la radio

La Radio au Portugal

L'époque des pionniers de la "Telegrafia Sem Fios"

Comme tous les autres pays d'Europe, le Portugal s'est équipé très tôt de moyens de communication. Le développement de la T.S.F. a été au Portugal comme ailleurs précédé par la télégraphie électrique (le télégraphe Morse breveté en 1840) et avant cela même par le télégraphe mécanique et optique (télégraphe de Chappe mis au point vers 1800).

Sémaphore
Sémaphore
Torres Vedras - Portugal
Fort san Vincente
On peut se souvenir, par exemple, que vers 1810, en raison de la Guerre Péninsulaire (connue en France sous le nom de Campagne d'Espagne - menée par Napoléon), l'armée portugaise utilisera pour la première fois la télégraphie optique pour le soutien militaire des lignes de Torres Vedras - les célèbres lignes de fortification, construites en secret, qui arrêtèrent l'offensive de Masséna en 1810.

Le télégraphe Chappe disparaîtra après 1855 avec l'ouverture officielle, le 16 Septembre, 1857 du télégraphe électrique (Télégraphe Morse). Les premières liaisons téléphoniques terrestres seront testées plus tard vers 1879 par Cristiano Bramao et une première ligne sera ouverte officiellement au public, à Lisbonne, le 26 avril 1882. Rappelons que le grand public international avait été séduit par le téléphone qui avait été une des grandes attractions de l'Exposition Internationale d'Electricité de Paris de 1881.

En 1900, alors que la Télégraphie Sans Fil commence à se développer en Europe et aux États-Unis, le Journal de l'Armée et la Marine publie un article signé du capitaine d'artillerie Eduardo sur cette nouvelle technique. Il note l'intérêt de ce nouveau moyen de communication dans le domaine militaire. Le contenu met en avant les avantages du procédé qui n'oblige pas à la mise en place de fils de cuivre pour fonctionner et élimine les risques de sabotage.

En février 1901, la revue Diário de Notícias fait état de la position du gouvernement portugais qui donne son accord sur un développement de la T.S.F. (Telegrafia Sem Fios) à des fins commerciales. L'article de presse de l'époque indique que la Direction générale des Postes et Télégraphes est missionnée pour acquérir des équipements de TSF. Le système envisagé pourrait être celui de Marconi mais la consultation d'autres fournisseurs n'est pas exclue.

En Mars 1901, une expérience est menée entre le château de St George (castelo de S. Jorg - Lisbonne) et Palmela située à une cinquantaine de kilomètres. Selon le gouvernement, à l'issu de ces tests, des stations seront installées sur l'ensemble du territoire pour répondre aux besoins de la navigation et du commerce.

Au mois d'août de la même année une autre série expériences sera faite depuis le croiseur D. Carlos sous le contrôle de la Marine Militaire.

Dans son numéro daté du 25 février 1901, le correspondant à Paris du journal Le Siècle rapporte que l'ingénieur électricien Galbraille de la Compagnie Tesla devrait se rendre prochainement à Lisbonne, pour mettre en test le système de T.S.F. mis au point par Tesla aux Etats-Unis. D'après ce même article, l'expérience viserait à réaliser une liaison facile entre le New Jersey et la côte du Portugal.

Il existe aucune trace écrite aujourd'hui sur cette expérience et il n'est même pas sûr qu'elle ait eu lieu. C'est une des raisons pour lesquelles l'Histoire a retenu la date du 12 Décembre 1901 pour la première transmission transatlantique (expérience de Marconi entre Poldhu et Terre-Neuve), même si une antériorité des inventions de Tesla ait pu être envisagée par certains historiens.


Station de Radio-Porto
Studio de prise de son - vers 1930

Depuis le début du XXe siècle, plusieurs chercheurs ont en développement des systèmes de TSF . On peut citer bien sûr en premier l'inventeur italien Marconi mais aussi l'allemand Slaby en association avec le baron Eduard Brandly von Arco, Tesla l'inventeur croate, l'américain Lee DeForrest, le danois Valdemar Poulsen, Fessenden le canadien et bien d'autres sans doute dont l'histoire n'a pas retenu le nom.

On se souvient que depuis 1897, il y avait à La Spezia, en Italie, une station de T.S.F. qui communiquait avec l'armée italienne et que dès 1899, la flotte britannique était en liaison avec cette station équipée de matériel Marconi.

Les Marins du monde entiers regardaient avec grand intérêt les développement de la T.S.F.

La Marine portugaise suivait bien sûr elle aussi de près ces développements.

Dès décembre 1901, l'Administration portugaise signe les premiers décrets qui fixent les orientations en matière de développement et d'exploitation de la T.S.F. sur le territoire national, en accord avec la réglementation internationale qui se met en place.

Le 26 mai 1902, des essais de transmission radio sont effectués avec succès entre la gare de Cascais (30 km de Lisbonne en bord de mer) et le croiseur «D. Carlos" avec du matériel flambant neuf de conception Slaby et Arco.

Bien que cette expérience ne fut pas une première, elle est restée sans doute la plus médiatisée à l'époque car pour la première fois des civils étaient responsables de la transmission.

En 1903, le navire marchand "Portugal" sera équipé d'une station de TSF Slaby et Arco. Ce sera le premier navire de la marine marchands portugaise équipé de la télégraphie sans fil.

En 1905/1906, le succès des liaisons radiotélégraphiques menées par Ferrié suite à l'affaire d'Algésiras (Les débats de la Conférence Internationale qui siégea à Algésiras en Espagne en 1906, seront suivi en direct par Paris) sera aussi sans doute bien connu des Autorités portugaise et donnera, aussi un élan nouveau au développement de la télégraphie militaire dans ce pays.


Station de Radio-Porto
L'émetteur - vers 1930

Les Radioamateurs

On ne peut pas passer sous silence le rôle moteur joué par les pionniers du radioamateurisme dans la vulgarisation auprès du grand public de ce nouveu moyen de communication.

Dès 1902, des premiers essais d'émissions radio sont faits par des amateurs passionnés. Mais la loi du 24 Décembre 1901 n'autorise pas encore les particulier à émettre. José Celestino Soares par exemple, un étudiant de l'Ecole Polytechnique de Lisbonne, verra même la saisie de son matériel par la police. Ce même José deviendra, quelques années plus tard, l'un des fondateurs de l'Académie de Radio du Portugal.

Naissance de la Radiophonie

En ce début du XXe siècle, la TS.F permet de transmettre uniquement des signaux codés en Morse. Il faudra attendre 1906 et les travaux de Fessenden pour savoir transmettre la parole à travers l'éther.

Le 4 Mars 1907, le Gouvernement portugais décide de mettre fin à l'isolement des îles de l'archipel des Açores reliées au continent par un seul câble sous-marin, en installant une liaison Radiotéléphonique.

Marconi
Visite de Marconi
Lisbonne - vers 1925

En 1912, un contact est établi entre le gouvernement portugais et la Compagnie Marconi pour examiner la faisabilité de ce projet. Le 22 mai 1912, Guglielmo Marconi viendra même en personne à Lisbonne pour négocier le contrat avec le gouvernement de l'époque.

Cette visite débouchera sur un accord de principe pour l'établissement d'un plan plus large d'installation de stations de radio sur le territoire national.

Avec le début de la Première Guerre mondiale, les gouvernements d'Europe ont bien compris l'intérêt stratégique de la télégraphie sans fil. Les avantages d'une communication à longue distance, sans connexions physiques, sont évidentes et la TSF va se développer très rapidement avec l'évolution des technologies et entre autre l'avènement de la lampe triode (invention en 1907 par Lee de Forest).

En Février 1916, la Grande-Bretagne demande au Portugal, pays avec lequel elle a des liens depuis plus de 500 ans, de saisir les navires allemands ancrés dans ses ports. Cette action conduit à une déclaration de guerre entre le Portugal et l'Allemagne. Dans ce contexte, Carlos Alberto de Oliveira, qui travaillait à la station télégraphique S. Vicente au Cap Vert, va être missionné pour assurer une liaison permanente entre la flotte britannique dans l'Atlantique Sud et l'Amirauté à Londres.

Le gouvernement anglais parrainera même l'installation, sur l'île de Madère, d'une station d'écoute chargée de recevoir des informations sur la flotte ennemie (les U-boat allemands entre autre.

Après la guerre, Marconi reviendra à trois reprises au Portugal jusqu'à ce qu'un contrat de développement du réseau de station de radio soit signé. Les négociations commerciales aboutiront à la création de la Companhia Portuguesa Radio Marconi Co. Ltd, en 1925.



Un grand merci à Jorge Guimarães Silva qui m'a autorisé à traduire quelques pages de son site sur l'histoire de la Radio au Portugal.

Sources :

  1. Le site Internet de Jorge Guimarães Silva : Lien

© 2012-2014 Pierre Dessapt