Raconte-moi la radio

La pile MINOTTO

Cette pile est une variante de la pile au sulfate de cuivre de Callaud.

Elle a été employée en Italie du Nord et en Espagne par l'Administration vers 1875.

Un disque de cuivre est placé au fond d'un vase en verre. Sur ce disque est déposé du sulfate de cuivre réduit en petits morceaux.

Du sable est ensuite déposé sur cette couche de sulfate sur une hauteur assez grande. Un anneau de zinc constituant le pôle négatif est posé sur le sable.

On verse avec soin de l'eau légèrement acidifiée sur la sable jusqu'à noyer le zinc et la pile est prête à fonctionner.

Cette pile dont la simplicité peut séduire au premier abord n'a pas apporté le succès attendu en exploitation industrielle.

En fonctionnement, le sulfate disparaît et la construction s'écroule ce qui nuit à la stabilité du zinc. Des impuretés viennent se déposer sur la plaque de cuivre et des bulles de gaz sont piègées dans le sable ce qui conduit à une baisse des performances de la pile. Enfin et c'est là un point majeur, lorsque la pile a fonctionné et doit être nettoyé, on se retrouve avec une boue abominable dans laquelle les composés chimiques cuivreux sont irrécupérables.

Sources :

  1. Essai sur les piles - A. Callaud - Gauthier-Villard Imprimeur Libraire Paris - 1875

© 2000-2007 Pierre Dessapt