Raconte-moi la radio

Les ondes hertziennes

Pour mettre en évidence l'existence des ondes électromagnétique, rien de tel que de refaire les premières expériences de Marconi.

Il faut disposer pour cela de 2 modules séparés.

  • un module émetteur dérivé de l'oscillateur de Hertz,
  • un module récepteur à cohéreur de Branly

Le module émetteur

Il est composé d'une bobine de Ruhmkorff et d'un éclateur. L'écartement des électrodes est fonction de la puissance de la bobine et restera limité à quelques millimètres.

Oscillateur de Hertz

 

Le module récepteur

Il se compose d'un circuit électrique avec en série, une pile de quelques volts, un cohéreur de Branly à limaille et une sonnette.

Sur l'image ci-dessous, la pile est une pile de Féry et le cohéreur est au premier plan.

Récepteur hertzien à Cohéreur de Branly

 

Fonctionnement

Au repos, le cohéreur de Branly n'est pas conducteur et est équivalent à un interrupteur ouvert.La sonnette ne sonne pas.

L'émetteur étant à quelque distance du récepteur (2 à 3 m), on alimente la bobine de Ruhmkorff et l'étincelle jaillit entre les électrodes de l'éclateur.

Au même instant, le cohéreur reçoit les ondes électromagnétiques émises au niveau de l'étincelle.

Le cohéreur devient conducteur et la sonnette se met à tinter.

Un léger choc avec un crayon par exemple sur le tube de verre du cohéreur et la limaille est "décohérée. La sonnette s'arrête de tinter.

L'expérience peut être refaite plusieurs fois de suite.

© 2000-2007 Pierre Dessapt