Retour

 

Le message du MESABA

 

A 19h50, dans la nuit du 14 avril 1912, le Mesaba envoie le télégramme suivant au Titanic :

" ..... vois de grandes banquises et un bon nombre d'icebergs aussi en zone de glace. Beau temps, clair ...."

Ce télégramme donnait déjà des détails précis de la zone dangereuse qui se trouvait sur la route du Titanic.

Les officiers survivants ont prétendu qu'ils n'avaient jamais vu ce message. Des hypothèses diverses ont été avancées pendant des années sur la raison de ce terrible oubli.

Les experts ont fait remarquer que comme le Titanic arrivait dans la zone où les communications devenaient possibles avec la terre (station de Cap Race), Jack Phillips était sans doute pressé de se débarasser de l'énorme quantité de télégrammes en retard pour les Etats-Unis et le message du Melba - aussi important qu'il puisse apparaître aujourd'hui - aurait pu être oublié.


Station de Cape Race

Notons que la présence d'icebergs n'avait rien d'exceptionnel en avril dans ces zones maritimes et que le message était relativement banal. Le Capitaine Smith, lui même considérait le phénomène comme "normal et de saison", et avait dit qu'il ne constituait pas un danger réel pour le Titanic.

Une étude des messages reçus par le Titanic indique qu'à part cette exception tous les autres avis de glace avaient été envoyés avec le préfixe MSG qui indiquait un message personnel pour le Capitaine du Titanic- messages pour lesquels est demandé un accusé de réception.

Les enquêtes ont confirmés que tous les avis de glace adressés au Capitaine Smith avaient donné lieu à l'envoi d'un accusé de réception visé par le Capitaine lui-même.

Une étude du télégramme du Mesaba fournit sans doute un élément de réponse. Le préfixe MSG n'a pas été utilisé par l'opérateur radio du Mesaba qui a remplacé MSG par "rapport glace". Il n'y a pas de doute dans l'opinion des spécialistes que Jack Phillips, qui était un opérateur qualifié et expérimenté, aurait tenu compte du télégramme si le préfixe MSG avait été utilisé.


Titanic dans le port de Southampton

Le cours de l'histoire aurait-il été modifié ?

Merci à Nadine qui s'est intéressée de près à l'aventure tragique de Jack le radio du Titanic et qui m'a apporté de nombreuses informations sur le naufrage du navire.

Copyright Pierre Dessapt 2005. Tous droits réservés