Raconte-moi la radio

Samuel MORSE

Peintre et physicien né à Charlestown Massachusetts en 1781, mort à New-York  en 1872.

Il étudie la peinture à Londres et fonde en 1826 à New-york une société des beaux-arts qui deviendra la National Academy of Design.

Il retourne en Europe en 1829 pour étudier la peinture en France et en Italie.

Au cours de la traversée, sur le bateau du retour, vers le 20 octobre 1832, il rencontre le Docteur JACKSON qui lui montre une pile et un électro-aimant qu'il ramène de PARIS. Il est ainsi informé des travaux d'Ampère.

Il imagine alors d'appliquer les découvertes d'Ampère à un dispositif qui, après de nombreuses années d'efforts, deviendra le télégraphe électrique.

L'année suivante, il dépose une notification juridique au bureau des brevets de Washington.


Carte commémorative en l'honneur de Samuel Morse (1987)

Il suggère en 1839 l'emploi de son télégraphe pour la mesure des longitudes.

Il est vraisemblable que l'alphabet conventionnel qui porte son nom (Alphabet Morse) ait été inventé, l'année précédente, par Alfred Lewis VAIL (1807-1859), un de ses collaborateurs .

Morse inventor of sub-marine and land telegraph (CP commemorative)

MORSE obtient enfin un brevet en 1840 pour son télégraphe.

C'est en vain qu'il tentera d'obtenir des brevets européens pour son appareil.

En 1842, il construit la première ligne télégraphique sous-marine reliant les deux rives du port de New-York.

En 1843, le Congrès des États-Unis lui alloue trente mille dollars pour la construction d'une ligne télégraphique expérimentale entre Washington (district de Columbia) et Baltimore (Maryland).

Cette première ligne sera essayée le 24 mai 1844.

MORSE fut, par la suite, impliqué dans de nombreuses querelles d'antériorité, mais les tribunaux penchèrent en sa faveur.

Plus tard, il fit des expériences sur la télégraphie par câble sous-marin de grande longueur. Le premier câble transatlantique sera posé en 1866.

Morse est enterré au Green-Wood Cemetery de Brooklyn, New-York.

ooOoo

... et pour finir une petite histoire drôle :

Chez l'oiselier :

- Bonjour monsieur!...Je voudrais acheter un perroquet !
Je suis désolé madame, mais je n'en ai plus !...Si vous voulez, je peux vous proposer ce pivert...
- Et il parle, cet oiseau-là ??
- Non, mais il connaît le Morse !

Sources :

  1. Le Dictionnaire des Inventeurs et des Inventions - LAROUSSE

© 2000-2007 Pierre Dessapt