Retour

A partir de 1926, le développement des ondes courtes permet d'envisager de construire des émetteurs de moyenne puissance basés sur la technique des tubes électroniques.

La Station de Croix d'Hins installée près de l'Atlantique, est bien située géographiquement pour mener des essais en direction des Etats-Unis, de l'Afrique du Nord à plus faible distance et du Portugal tout près.

On installera donc des postes à lampes prototypes de puissance de plus en plus grande au fure et à mesure de l'évolution des technologies.

Les études de propagation des ondes ainsi que l'évolution des antennes, permettent à partir de 1935, de construire des émetteurs de moyenne puissance industriellement réalisables et d'une grande stabilité.

5 postes seront installés à Croix d'Hins de 1935 au début de la deuxième guerre mondiale.

Ces émetteurs porteront successivement les indicatifs de FYF, FYK, FYM, FYP

Des lampes démontables de 30kW, mises au point à Paris avec l'aide du professeur Fernand Holweck (mise au point d'une pompe à vide moléculaire intégrée) de l'Ecole Physique Chimie seront installées sur l'émetteur FYM en 1937.

Cet émetteur qui fonctionnait sur 6802 kHz avec une puissance de 50 kW, assurait des liaisons avec Fort de France.



La vue ci-dessus permet de voir au centre une des lampes démontables de l'émetteur.


Pour plus de renseignements, voir la page sur les pompe à vide moléculaire, les lampes démontables et la biographie de Fernand Holweck.

Copyright Pierre Dessapt 2010. Tous droits réservés