Raconte-moi la radio

Quelles couleurs pour les isolateurs ?

Les isolateurs en verre ont été fabriqués dans le monde dans des couleurs très variées.

On trouve sur le continent Nord Américain par exemple, des isolateurs de toutes les couleurs comme le montre les exemple présentés dans les pages précédentes.


Isolateur Bleu
type Hemingray USA

La raison du choix de ces couleurs reste bien difficile à connaitre. Peut-être la vrai raison est-elle purement économique ; les verriers fabriquaient-ils ces composants à la demande, et coulaient à partir de bains de verre servant à d'autres applications, la couleur n'étant pas forcément imposée par le client.

En Europe, sans doute dû au fait que les compagnies électriques ou téléphoniques étaient sous contrat avec les Autorités de tutelles (ministère des postes ou de l'industrie), les couleurs des isolateurs ont été , très tôt, imposées dans des documents normatifs contractuels.

On retrouve ainsi en France des isolateurs transparents et des isolateurs verts dans quelques nuances limitées allant du vert clair au noir ou brun foncé. Pas de rouge, pas de bleu, pas de couleurs vives !

On retrouve ces mêmes couleurs dans les bouteilles de vin et les pots en verre (pots de confiture, verrerie ordinaire, bocaux à conserve, etc...).

Quelques documents anciens indiquent que le choix des couleurs avait été fait pour tenir compte de l'impact visuel des lignes téléphoniques et qu'il avait été retenu des couleurs les plus discrètes possibles s'intégrant bien dans le paysage de nos campagnes.


Isolateur VA
Verreries d'ALBI

Un soucis louable compte tenu du nombre d'isolateurs qui s'accrochaient aux murs de nos maisons de campagne ou jalonnaient les lignes de chemin de fer et les chemins.

Il y a sans doute aussi quelques raisons techniques et économiques qui ont justifié ces choix.

Alors pourquoi retrouve-t-on aujourd'hui des isolateurs de couleur violette en France ?

Quelques compagnies auraient-elles contourné les normes et fait fabriquer des isolateurs de couleur pour des raisons que nous ignorons ?

Les isolateurs ci-contre ont été fabriqués par la Verrerie ouvrière d'Albi (marquage VA), au début du siècle dernier.

Le verre a une très jolie couleur violet clair.

Après avoir questionné les anciens verriers de cette entreprise et recherché dans les archives d'époque, il s'est avéré que les verreries d'Albi n'avaient jamais fabriqué d'isolateurs violets.

Alors, mystère, contrefaçon ???

L'explication nous a été donnée par les chimistes.

Les composants utilisés à l'époque par la verrerie d'Albi pour fabriquer le verre et en particulier le sable (silice), contenaient une faible quantité d'oxydes de fer qui ne permettait pas d'obtenir un verre "blanc" pur mais lui donnait un léger reflet couleur rouille. Pour neutraliser cette couleur, le verrier ajoutait dans sa composition des oxydes métalliques et en particulier des oxydes de manganèse.

Avec le temps et compte tenu d'une exposition quotidienne des isolateurs aux rayons ultra-violets du soleil, une transformation lente du verre s'est produite et les oxydes de manganèse contenus dans la matrice de verre se sont révélés et ont progressivement donné au verre cette couleur violette que l'on voit aujourd'hui.

Le phénomène est sans doute encore en évolution et ces isolateurs devraient prendre, avec le temps, une couleur pourpre de plus en plus prononcée.


Isolateur blanc pur à la fabrication
devenu violet sous l'effet du soleil et du temps

Sources :

  1. - Verrerie ouvrière d'Albi

© 2000-2008 Pierre Dessapt