Raconte-moi la radio

Le Gibson Girl

Au cours de la seconde guerre mondiale, ce cerf-volant fait partie d’un équipement de survie distribué aux aviateurs américains avant leurs missions.

Référencé sous le numéro M357 a par l’armée américaine, il est appelé plus populairement le Gibson Girl .

Bien qu’il pouvait être utilisé alternativement avec un ballon, il avait pour fonction de soutenir l’antenne d’une radio de détresse actionnée par une magnéto.

Fabriquée et exécutée avec précision par la société d’aéronautique Bendix Aviation Limited à Hollywood, la totalité du paquetage est d’une excellente fabrication.

Les instructions inscrites sur le corps de la radio et sur la toile du cerf-volant sont très claires et permettent une utilisation rationnelle dans leur contexte.


Le M357 a plus connu sous le nom de Gibson Girl

Un solide sac matelassé

Comme tout le matériel de secours des Etats–Unis, ce sac matelassé est de couleur jaune orangé avec une base de 30 par 40 cm et une hauteur de 40 cm.

Ce sac contient les accessoires suivants :

1. Une radio étanche équipée d’une antenne W 148 pour émettre manuellement en morse ou lancer des S.O.S. en automatique, le dévidoir et la magnéto sont incorporés au corps de cette radio.

2. Deux boîtes métalliques scellées, référencées M 315 b, contenant des composants nécessaires à la confection du gaz destiné au ballon.

3. Une autre boîte métallique plus petite que les deux autres, scellée elle aussi, et contenant le ballon référencé M 278 a.

4. Le fameux cerf-volant cellulaire M 357 a, rangé dans son sac imprimé des instructions d’utilisation.

5. Une lampe signal M 308 b et son cordon de liaison avec la magnéto.

6. Une clé de serrage pour les boutons étanches de la radio.

7. Une antenne de rechange W 148 matérialisée par une bobine de fil de cuivre tressé.

8. Un tube de gonflage.

9. Trois sachets de calage rembourrés pour coincer tout ce matériel.



La Radio étanche du Gibson Girl et l'antenne W 148 en fil de cuivre tressé

Constitution du cerf-volant

C’est un double-cellules carré de 92 cm de hauteur totale,

Chaque cellule fait 42 mm de côté pour une hauteur de 30 cm. La voilure, imprimée d’instructions, est de coton jaune orangé.

Sa surface de voile est de 1 m ² environ pour un poids de 350 g. Le cerf-volant vole sur son arête, les surfaces sont inclinées à 45°. Sa densité est de 0,5, c’est plutôt un cerf-volant de vent frais.

Deux positions de bridage sont prévues :

- Un point bas pour vents moyens (7 à 20 miles)

- Un point haut pour vents plus forts (15 à 40 miles)

L’armature est en 2 parties. Composée de tubes en alliage léger de 5 mm de diamètre, elle est reliée uniquement par des connexions métalliques. Chaque partie du cerf-volant est pré-assemblée grâce à des viroles et des attaches sur les longerons.

Des croisillons articulés rendent l’ouverture facile, gardent les vergues en tension mais surtout maintiennent l’ensemble en position d’ouverture.



Le cerf-volant déplié en vol

Merci à Philippe Lefevre de Fécamp, cerf-voliste avéré et passionné, qui m'a proposé cette page et communiqué toutes ces informations.


© 2000-2007 Pierre Dessapt