Raconte-moi la radio

Heinrich GOEBEL

Opticien et inventeur allemand né à Springe am Deister le 20 avril 1818 et mort le 16 décembre 1893 à New-York.

Goebel

Heinrich Göbel était le fils d'un jardinier d'une petite ville de province allemande.

Il fit son apprentissage chez un horloger, mais il était très intéressé par la physique et l'électricité.

Il réalisait déjà très jeune dit-on, des piles, des baromètres et des appareils électriques.

L'idée de fabriquer une source d'éclairage électrique lui vint alors qu'il avait à peine 30 ans.

Dans les années 1840, il va créer un magasin de fourniture de pièces pour l'optique, ce qui lui permettra de faire vivre sa famille tout en se consacrant à des recherches personnelles.

En 1848, il décide de tout vendre et de partir pour les Etats-Unis.

Il s'installe à New-York, dans la Monroe Street et ouvre un magasin de fourniture de matériels d'optique, sa spécialité.

Vers 1854 il a l'idée, pour illuminer le soir son magasin, d'installer sous le toit une lampe à arc de sa fabrication qu'il alimente par des piles de type Leclanché.

Cette lampe était le premier aboutissement de longues heures de recherche et de mise au point.

Mais au cours de ses expériences sur la mise au point d'une lampe d'éclairage, il avait remarqué que la carbonisation de fibres de bambou donnait un filament conducteur de l'électricité et qu'il était possible de le rendre incandescent dans un milieu vide d'air, sans qu'il brûle instantanément.

Sur ce principe il va réaliser la première lampe à incandescence à filament de carbone.

L'histoire raconte qu'il avait utilisé des flacons d'eau de Cologne (Kölnisch-Wasser-Flaschen) pour réaliser ses premières lampes et sa propre canne en bambou comme matière première pour la fabrication des filaments.

Il installa ces premières lampes pour éclairer son magasin la nuit.

Mais cet éclairage nocturne agaça ses voisins qui alertèrent la police.

Göbel fut arrêté, jugé, contraint de démonter son installation et condamné à ne plus recommencer à s'adonner à des jeux aussi stupides.

Il avait cependant bien inventé la première lampe à incandescence exploitable industriellement.

Mais notre homme était loin d'imaginer ce qui l'attendait dans le futur.

Suite à des dépôts de brevets, il se retrouva rapidement noyé au milieu de nombreux procès sur la validité de son invention qui le ruinèrent économiquement et physiquement.

Vers 1893, lors du procès retentissant entre Edison et Swan sur l'invention de la lampe à incadescence, il fut noté que Heinrich Göbel avait mis au point une lampe 25 ans avant eux.

Cette reconnaissance, fût pour lui une grande satisfaction à l'occasion de ses 75 ans.

Il mourra cependant quelques mois plus tard.



Carte émise à l'occasion des 150 ans de l'invention
de la lampe à incandescence

Sources :

  1. Les sites web sur GOEBEL

© 2000-2007 Pierre Dessapt