Raconte-moi la radio

Heinrich GEISSLER

Mécanicien et physicien allemand né à Igelshieb (Neuhaus in Thüringen) le 26 mai 1814 et mort à Bonn le 24 janvier 1879.

Son père Georg Geissler était souffleur de verre et fabriquait des thermomètres et des baromètres.

Vers 1850, il part à Bonn et monte un petit atelier de fabrication d'appareils de chimie et de physique.

Geissler réalise dès cette époque des tubes dans lesquels il étudie les décharges lumineuses dans différents gaz à différentes pressions.

En 1855, il participe à l'Exposition Universelle de Paris et obtient une médaille d'or pour la qualité de ses appareils exposés (thermomètres, altimètre/hypsomètre, vaporimètre, hygromètre).

En 1857, il présente une pompe à vide à mercure qui permet de faire un vide poussée et qui fera de lui un des pionniers des techniques du vide.

Avec ce matériel, il va étudier de façon scientifique, les phénomènes liés à la décharge électrique dans les gaz raréfiés en collaboration avec le mathématicien et physicien Julius Plücker (1801-1868). Plücker sera un des premiers à découvrir, vers 1859, que l'aimant dévie les électrons du tube cathodique.


Heinrich Geissler repose au vieux cimetière (Alte Friedhof) de Bonn.



Magnifique livre réalisé par Christie's
à l'occasion d'une vente de collection de tubes de Geissler
en février 1993

Sources :

  1. Le Dictionnaire des Inventeurs et des Inventions - LAROUSSE
  2. DIE SIEMENSSTADT - Ein Lexikon der Siemensstadt in Berlin

© 2000-2007 Pierre Dessapt