Raconte-moi la radio

Reginald Aubrey Fessenden

Inventeur et physicien canadien est né le 6 octobre 1866 à East Bolton - petit village aujourd'hui nommé Austin - dans une région rurale près de Sherbrooke au Québec et mort aux Bermudes le 22 juillet 1932.

Reginald FESSENDEN

Il était l'aîné des enfants du Pasteur Elisha Joseph Fessenden et de sa femme Clementina.

Il passa son enfance dans l'Ontario à Fergus et à Niagara Falls.

A 18 ans, il intègre le Bishop's College de Lennoxville près de Sherbrooke.

Très jeune il s'intéresse aux mathématiques et se lance dans des expériences qui à la fois étonnèrent et irritèrent ses parents : il rêvait de transmettre la voix par les ondes.

Cette passion lui était sans doute venue après qu'il eut observé, à l'age de 10 ans, Graham Bell en personne faire une démonstration de son téléphone à Brantford dans l'Ontario.

Ses études terminées, il part aux Bermudes où un poste de professeur lui est offert. Il veut gagner de l'argent pour aller travailler à New-York avec Edison qu'il admire tant.

En 1886, il arrive effectivement à New-York et met au point un système de surveillance des lignes télégraphiques qui est remarqué par Edison.

Celui-ci le prend à son service et 2 ans plus tard il est nommé chimiste en chef de son laboratoire.

Il invente un système gyroscopique nouveau.

En 1893, la Société Edison ayant fait faillite, il se consacre à nouveau à l'enseignement.

ooOoo

Il trouve une place de professeur de physique (Professor of electrical engineering) à Purdue et à l'Université de Pittsburgh en Pennsylvanie aux USA et s'intéresse de plus en plus aux recherches sur la TSF.

Il est convaincu que la voix ne pourra être transportée au travers de l'éther qu'à l'aide d'ondes entretenues et que les émetteurs de l'époque à ondes amorties de type Marconi ne sont pas adaptés pour cet usage.

Il va donc chercher à mettre au point des appareils capables de générer des ondes entretenues de fréquence haute.

Il rencontre Georges Westinghouse et invente un émetteur à éclateur rotatif (rotary spark gap).

modulation

En 1900, il imagine un système d'envoi de signaux télégraphiques à courant alternatif qui séduit le Weather Bureau de Washington. Il est embauché et nommé télégraphiste en chef à Cobb Island, au milieu du Potomac, près de Washington.

C'est là qu'il réalisera ses plus géniales inventions.

Le 23 décembre 1900, il fait un essai de modulation d'une onde à Haute Fréquence avec un micro et transmet depuis Cobb Island, le message suivant à son collaborateur :

"un, deux, trois, quatre ...... neige-t-il où vous êtes M. Thiessen ? S'il en est ainsi, rappelez-moi par téléphone".

M. Thiessen ne tarda pas à confirmer qu'il avait bien reçu le message sur son récepteur radio. La radiophonie était née.

Cliquez ici pour écouter une simulation du message radiophonique transmis par l'émetteur primitif imaginé par Fessenden.

"Hello ! test, one, two, three, four. It is snowing where you are, Mr. Thiessen. If it is, telegraph back and let me know."

On peut ainsi dire que la voix du Professeur Fessenden est la première voix qui a traversé l'éther, sans support physique, pour être entendue par d'autres hommes.

La station de Brant Rock

Fessenden travaille en même temps à Niagara comme ingénieur en chef de l'usine hydroélectrique de production de courant alternatif.

A la même époque, il fonde la National Electric Signaling Company (NESCO).

Il construit 4 stations d'émissions télégraphiques aux USA (Chesapeake Bay, NYC, Philadelphie et Washington), puis par la suite 2 nouvelles installations à Brant Rock près de Boston et à Machrihanish en Ecosse.

Ces 2 stations ont pour mission d'établir une liaison permanente entre les Etats-Unis et l'Europe.

La liaison obtenue avec les émetteurs Fessenden s'avère être de qualité supérieure à celle obtenue avec le matériel Marconi.

Mais ces stations utilisent toujours des système à ondes amorties qui ne permettent que des liaisons en télégraphie morse.

Vers 1905, Fessenden commence une série d'essais en ondes entretenues avec des alternateurs haute fréquence de sa conception.

Il demande à la Compagnie General Electric de lui construire un alternateur haute fréquence de taille industrielle pour alimenter un émetteur à ondes entretenues de grande puissance. La machine génère une onde de 80 kHz (3750 m).

L'installation est testée à Brant Rock.

En 1906, après quelques mises au point de la machine de base, il réalise avec succès les premières liaisons radio-téléphoniques avec New-York distant de 320 Km .

Mais il va découvrir avec une immense joie que ses émissions ont aussi été captées par la station de Macrihanish en Ecosse.



C'est la première fois que la voix humaine traversait l'Atlantique.

ooOoo

Réginald Fessenden inventa divers appareils de mesure et un détecteur électrolytique. Il a déposé en tout plus de 500 brevets dont son Fathometer (sonar) utilisé pendant la guerre pour la lutte contre les sous-marins.

Il a imaginé en 1910 la méthode de réception dite "hétérodyne" terme qu'il a créé.


Intérieur Station Fessenden
Intérieur d'une station standard FESSENDEN de 250 mile (environ 400 Km de portée)
National Electric Signaling Company
Au premier plan l'alternateur HF et au fond le moteur thermique d'entrainement

Intérieur Station Fessenden
Intérieur d'une station standard FESSENDEN de 250 mile
National Electric Signaling Company
La salle d'émission et réception des messages où travaille l'opérateur Radio.

Mont Orford près de MAGOG - Région natale de FESSENDEN

Le New-York Herald Tribune écrivait dans un hommage à ce grand physicien :

"Il arrive parfois, et même dans le domaine scientifique, que quelqu'un puisse avoir raison contre l'avis des spécialistes du monde entier. Le Professeur Fessenden faisait partie de ces hommes là. Il s'est battu seul afin de prouver l'exactitude de ses théories, malgré les protestation de gens autorisés et connus tels Marconi. Il a réussi à mettre au point ce que nous appelons aujourd'hui la Radio, aussi facilement que la flamme nous envoie la lumière. ...... Bien que les progrès de la radio aient été sans doute retardés de 10 ans par les erreurs de jugement de ses pairs ...... il restera celui qui avait raison."

Sur sa tombe, dans le cimetière St Mark's Church aux Bermudes, sont inscrits les mots suivants :

His mind illuminated the past
And the future
And wrought greatly
For the present

que l'on peut traduire ainsi :


"sa pensée a éclairé le passé et le futur et a travaillé avec grandeur pour le présent."

et gravé en dessous, en hiéroglyphes : I am yesterday and I know tomorrow

Sa femme Helen Fessenden a écrit sa biographie dans un livre passionnant :


"FESSENDEN, Builder of Tomorrow"

Fessenden Austin

Monument érigé en souvenir de FESSENDEN dans son village natal de AUSTIN
Cliquer pour agrandir

Sources :

  1. Inventeurs scientifiques : Dictionnaire de bibliographie - LAROUSSE, 1994
  2. Bibliographie de Fessenden - Canadian Communication Foundation
  3. Hammond Museum of Radio - 595 Southgate Road - Guelph - Ontario Canada
  4. Radio's First Voice par Ormond Raby, MacMillan - Canada, 1970
  5. Leinwoll, Stanley - From Spark to Satellite - A History of Radio Communication
  6. The Sounds of a Spark Transmitter: Telegraphy and Telephony by John S Belrose - Radio Sciences Communications Research Centre - Ottawa ON K2H 8S2 Canada
  7. R. A. Fessenden - Le père de la téléphonie sans fil - Françoise Hamel-Beaudoin - Editions Triptyque Montréal 2005

Un grand merci à Marthe Gaudette - VE2 PAH - qui habite Orford non loin de la ville natale de Fessenden, pour ses compléments d'informations.


© 2000-2007 Pierre Dessapt