Raconte-moi la radio

Les Groupes convertisseurs

Dès le début du développement de l'électricité, les industriels et les particuliers se sont trouvés confrontés au choix à faire entre le courant électrique continu (CC) et le courant alternatif (AC) qui était proposé par les producteurs.

Le premier trouvait une utilisation incontournable dans les domaines de l'électrochimie et de la galvanoplastie, dans le domaine de la traction et des moteurs à vitesse variable. Le second se révélait particulièrement intéressant pour les moteurs à vitesse fixe depuis l'invention du moteur asynchrone polyphasé et du transformateur. L'éclairage se satisfaisait des deux types de courant pour autant que la fréquence ne soit pas trop basse, sinon le courant alternatif entrainait un scintillement des lampes peu agréable.

La charge des batteries d'accumulateurs qui était un problème fréquent à résoudre nécessitait de disposer obligatoirement d'une source de courant continu.

Pour les utilisateurs qui avaient à disposition une source de courant alternatif il était donc nécessaire de pouvoir transformer cette énergie en courant continu.

Puisqu'il était simple de faire tourner une machine avec un moteur électrique asynchrone alimenter en AC et de fabriquer du CC avec une dynamo, les fabricants proposèrent des ensembles tout montés, composés de ces deux machines fixées sur un même socle.

Suivant la puissance à fournir, ces machines étaient plus ou moins grosses.

La gamme de produits vendus allait de machines transportables de quelques centaines de Watt à des ensembles fixes de plusieurs milliers de KW.

Voici quelques exemples de ce type de machines :



Groupe convertisseur - Mine de St-Etienne - Puit Couriot
de gauche à droite l'excitatrice de la dynamo, la dynamo,
le moteur d'entrainement (sans doute de type synchrone avec moteur de démarrage à droite)
longueur du groupe environ 15 m



La dynamo vue côté du collecteur et au premier plan l'excitatrice


Tableau de commande électrique et de contrôle du groupe


Groupe convertisseur dédié à la charge des batteries des lampes des mineurs
Longueur du groupe environ 2 m
à droite le moteur 380 V triphasé d'entrainement



Sources :

  1. Musée de la Mine de Saint-Etienne
© 2000-2007 Pierre Dessapt