Raconte-moi la radio

Giuseppe CANDIDO

Prêtre et Physicien italien né à LECCE le 28 octobre 1837 et mort à Ischia (île située en mer Tyrrhénienne, au nord du golfe de Naples) le 4 juillet 1906.

Il fera des études au collège de Lecce (Collegio Reale) tenu par les jésuites et aura le père Nicola Miozzi comme professeur de physique. C'est lui qui l'intéressera à la physique et plus particulièrement à l'électricité.

Miozzi faisait à l'époque autorité en Italie pour ses connaissances en électromagnétisme et sur les travaux d'Ampère.

C'est sans doute grace à ce brillant professeur, que Candido fut mis en relation avec d'autres savants italiens de son temps comme Macedonio Melloni par exemple qui utilisait des dispositifs électriques (thermopiles associées à un galvanomètre de Nobili) pour mener ses travaux sur le rayonnement infrarouge.

Vers 1860, Candido s'intéresse au fonctionnement des horloges de sa ville et développe un système électrique de synchronisation des 4 grandes horloges à partir d'une horloge mère électrique règlée par un balancier mécanique très précis.

Une thermopile permettait même de remettre l'horloge à l'heure en détectant le passage du soleil au zénith.

Candido développera divers appareils électriques, mais pour les besoins de ses expériences s'intéressera aux sources de production de courant disponibles à l'époque à savoir les piles électro-chimiques.

Il perfectionnera la pile de Callaud au sulfate de cuivre et présentera son invention en 1867, à l'occasion de l'Exposition Universelle de Paris.

Certains historiens lui attribuent aussi l'invention de l'interrupteur à mercure et du temporisateur.

Il sera nommé évêque d'Ischia en 1888 et restera sur l'île jusqu'à sa mort en partageant son temps entre son activité religieuse et des recherches sur l'électricité.

Il repose dans la cathédrale de Ischia.


Sources :

  1. Le Dictionnaire des Inventeurs et des Inventions - LAROUSSE
  2. L'année scientifique et industrielle - L. Figuier - Librairie Hachette - Paris 1886
  3. L'année scientifique et industrielle - L. Figuier - Librairie Hachette - Paris 1889
  4. Giuseppe Candido in Bel Salento - belsalento.com

© 2010-2012 Pierre Dessapt