Raconte-moi la radio

Robert Wilhelm BUNSEN

Physicien et chimiste allemand né à Göttingen en 1811 et mort à Heidelberg en 1899.

Robert BUNSEN

Il est le fils d'un professeur de langues de l'université de Göttingen.

En 1828, Robert s'inscrit à cette université. Il préparera une thèse ayant pour sujet une étude sur les hygromètres.

Il est nommé professeur de chimie à l'Institut polytechnique de Kassel en 1836 puis à l'Université d'Heidelberg à partir de 1852.

C’est en 1851 qu’il fait la connaissance de Gustav KIRCHHOFF avec lequel il va réaliser de nombreux travaux.

La plupart des grands chimistes et physiciens de la fin du XIXe siècle (D. I. Mendeleïev, Lothar Meyer) deviendront leurs élèves.

En électrochimie, il a perfectionné les "batteries galvaniques" et il est l'inventeur d'une pile impolarisable à l'acide nitrique qui porte son nom (1841).

A partir de 1851, il utilise les méthodes électrochimiques pour préparer des métaux purs et isole plusieurs d’entre eux par électrolyse de leurs chlorures fondus (Li, Ba, Ca, Sr).

Bec BUNSEN

Il a aussi inventé de nombreux appareils tels un photomètre à tache d'huile, un calorimètre à fusion de la glace, un bec à gaz dit "bec Bunsen" bien connu des étudiants en chimie.

Il travailla avec Kirchhoff sur l'analyse spectrale et développe la spectroscopie. Tous deux réalisent en 1860 l'expérience de renversement des raies et peuvent en 1861 caractériser et isoler le rubidium et le césium.

Il sera nommé membre étranger de la Société chimique de Londres et fellow of the Royal Society (membre de la Royal Society). Il partage la première médaille Davy avec G. R. Kirchhoff en 1877.


Sources :

    1. Le Petit ROBERT 2 - Dictionnaire universel des noms propres
      Le Dictionnaire de inventeurs et des inventions - LAROUSSE.

  • © 2000-2007 Pierre Dessapt