Raconte-moi la radio

Jean-Baptiste BIOT 

Physicien français né à Paris le 21 avril 1774 et mort dans cette même ville le 3 février 1862.

Jean-Baptiste BIOT

Il fait ses études au lycée Louis-le-Grand avant de rentrer en 1793 à l'Ecole Polytechnique.

Il est tout d'abord assistant de Laplace, puis un mémoire présenté à l'Institut lui vaut, à l'age de 26 ans, la chaire de physique mathématique au Collège de France en 1800 et une admission à l'Académie des Sciences en 1803.

Il prend part à l'ascension en ballon de Gay-Lussac en 1804 pour étudier les variations du magnétisme terrestre et des caractéristiques de l'atmosphère jusqu'à une altitude de 4 000 m.

Membre de l'Observatoire et astronome adjoint au Bureau des longitudes, il poursuit en Espagne, avec le jeune Arago, la triangulation de la méridienne en 1806, interrompue en 1804 par la mort de l'astronome Pierre Méchian.

En 1808, il détermine la longueur du pendule de référence de Bordeaux qui bat la seconde.

Professeur d'astronomie physique de 1809 à 1816 puis en 1826 à la Sorbonne, membre de la Royal Society de Londres en 1815, il découvre le pouvoir rotatoire moléculaire de certaines substances.

Nommé au conseil de perfectionnement de l'Ecole polytechnique de 1816 à 1821, il est doyen de la Sorbonne de 1840 à 1849, membre libre de l'Académie des inscriptions en 1841 pour ses travaux sur l'astronomie des Egyptiens, puis de l'Académie française en 1856. 

Il travaille sur l'origine des météorites, le magnétisme terrestre, la lumière polarisée, invente le saccharimètre.

Vers 1820, il établit avec Félix SAVART(1791-1841) une loi sur les interactions entre aimants et courants .

En mesurant l'amplitude des oscillations d’une aiguille aimantée en fonction de sa distance à un courant rectiligne, ils trouvèrent que la force agissant sur un pôle est dirigée perpendiculairement à la direction reliant ce pôle au conducteur et qu’elle varie en raison inverse de la distance.
Loi de Biot Savart

Sources :

  1. Le Dictionnaire des Inventeurs et des Inventions - LAROUSSE

© 2000-2007 Pierre Dessapt