Raconte-moi la radio

Léo Hendrik BAEKELAND

Chimiste et Docteur en sciences naturelles né à Gand (Gent en flamand) en Belgique le 14 novembre 1863 et mort le 23 février 1944 à  Beacon, New York.

Son père était cordonnier dans la région de Gand et la famille vivait dans des conditions très modestes.

Léo naîtra 5 jours avant que le Président Lincoln prononce la Gettysburg Address qui marquera la fin de la guerre de sécession et le début de la reconstruction des Etats-Unis. Etait-ce un signe ?

Léo est inscrit au Lycée de Gand, mais il suit le soir les cours de l'Ecole Technique Municipale où il complète ses connaissances en chimie, physique mathématique et économie.

A 17 ans, il rentre à l'Université de Gand d'où il sortira en 1884 avec un doctorat de Science.

En 1889, il part faire un voyage aux US et rencontre les dirigeants d'une entreprise de matériel de photographie qui lui propose un travail.

Il va devenir l'un des pionniers de l'industrie photographique et l'inventeur et le fabricant du papier Velox développable à la lumière artificielle. Il sera directeur de la Nepera Chemical Co, reprise par Eastman Kodak Co.  

Au cours d'expérimentations sur les réactions entre le phénol et différents aldéhydes qui conduiront Adolph von BAEYER à la découverte des colorants artificiels (bleu indigo en 1880), le chimiste constata l'apparition de dépôts épais et collants qui furent d'abord considérés comme des déchets gênants.

Haut-Parleur PHILIPS en bakelite (vers 1925) Alors qu'il cherchait une matière de substitution pour la gomme-laque employée en photographie, Baekland vers 1906, entrepris une étude de ces dérivés organiques du phénol. 

Il constata qu'en chauffant ces résines sous pression, elles devenaient dures et étaient capables de garder une forme géométrique déterminée. De plus ces matières plastiques "thermodurcissables" étaient de bons isolants électriques.

Il appela ces nouvelles matières BAKELITE.

Le brevet fut obtenu en 1906 (US Patent No. 942,699) et dès 1907 Baekeland devint rapidement producteur de ces résines synthétiques à base de phénol-formol à l'échelle mondiale. 

L'invention de la bakélite va ouvrir l'aire du plastic (Plastic Age) et la présentation par Léo Baekeland lui-même de sa découverte devant la American Chemical Society le 8 février 1909 va faire de lui le père des plastics (Father of Plastic).

Ces nouveaux produits de synthèse serviront à fabriquer toutes sortes d'objets dont des composants indispensables à la radio-technique : culots de lampes, isolants, boutons, carrosseries de postes de TSF, tissus imprégnés ....

En 1910, il sera le premier président de la  General Bakelite Corporation qui deviendra la Bakelite Corporation avant de rejoindre la Union Carbide Corporation.

Il sera à l'origine d'un certain nombre de découvertes  dans le domaine de l'électrochimie qui seront à la base de l'érection, à Niagara Falls, des usines électro-chimiques les plus grandes du monde.  


Sources : 

  1. Le Dictionnaire des Inventeurs et des Inventions  - LAROUSSE
  2. Dictionnaire des Belges, Paul Legrain Ed., 1981, p 22, 1ère édition
  3. Les grandes découvertes, Connaissance et Vie - Editions Christophe Colomb
  4. Photo : http://www.time.com/time/time100

 

Milliampèremètre en bakélite

© 2000-2007 Pierre Dessapt