Raconte-moi la radio

Le premier Tube électronique

Audion de De Forest

Vers 1906, Lee De FOREST, qui travaille au laboratoire de la WESTERN ELECTRIC Co à CHICAGO, modifie la valve de FLEMING et intercale une troisième électrode en forme de grille entre le filament et l'anode appelée plaque.

Il constate que ce dispositif permet de contrôler le flux d'électrons et par conséquent le courant dans le circuit de la valve de Fleming.

En faisant varier la tension de cette grille il devient possible de régler le signal électrique sur l'anode.

Il baptisera cet élément grille de contrôle (control grid).

Il appelle ce nouveau composant AUDION et fait breveter son invention (patent No. 879,532) sous le titre "Space Telegraphy".

Cette invention passera à l'époque relativement inaperçue dans le monde scientifique.

Triode Western Electric

La photo ci-après montre la structure interne d'un des premiers tubes industrialisés par la WESTERN ELECTRIC Co.

La structure interne de cette triode permet d'en comprendre facilement le fonctionnement.

La cathode est constituée par le mince fil de tungstène du filament qui est au centre de l'ensemble.

Ce filament, porté au rouge par le passage d'un courant, va émettre des électrons (effet Edison).

Il est entouré par la grille (ensemble des fils horizontaux).

La fine tôle placée le plus à l'extérieur du montage constitue l'anode.

Sa forme d'origine lui a valu le nom de plaque et lui est resté par la suite même sur des lampes moins anciennes où sa forme avait fortement évoluée. Noter que la lampe photographiée comporte en fait 2 demi-plaques reliées entre elles par un gros fils.

Portée à un potentiel positif de 40 à 80 Volts, cette anode va attirer les électrons émis par la cathode et donner naissance à un courant dit courant de plaque.

La grille portée à un potentiel légèrement négatif par rapport au filament, va avoir tendance à repousser ces électrons et à les empêcher de la traverser.

Plus elle sera négative et plus elle va s'opposer au passage des électrons.

Elle va donc pouvoir contrôler le flux vers l'anode.

Si on mesure les caractéristiques de la 102 D, on constatera que les variations de courant anodique, dans une certaine plage (entre les points A et B de la courbe ci-contre), sont quasi proportionnelles aux variations de tension de la grille.

On met ainsi en évidence l'effet amplificateur de ce composant.

La pente de la partie droite représente le coefficient d'amplification appelé aussi gain.

Il faudra attendre jusqu'à la veille de la première guerre mondiale, pour que les techniciens apprennent à utiliser les fonctionnalités de ce premier composant électronique.

A la fin de la Grande Guerre, ces tubes seront fabriqués en série en Europe et aux USA et vers 1920, il eserontst mis à disposition des industriels pour des applications civiles.


Triode Western Electric type 102 D (vers 1920)

Du fait de la forme sphérique de l'ampoule de verre, cette lampe sera nommée par les utilisateurs américains "tennis ball tube".


© 2000-2007 Pierre Dessapt