Raconte-moi la radio

Clément ADER

Ingénieur français né à Muret (Haute-Garonne) le 2 avril 1841 et mort à Toulouse le 3 mai 1925.

Ader

Il est le fils unique de François Ader, maître menuisier et de Raymonde Fortané.

Jeune garçon à l'esprit très éveillé, il s'intéresse très tôt au vol des oiseaux et est persuadé que l'homme pourra, un jour, voler.

Dès son adolescence il dessine quelques prototypes d'engins volants et réussit même à décoller du sol avec un cerf-volant de sa fabrication.

Titulaire du baccalauréat à 16 ans, il rentre à l'Institut Assiot de Toulouse (équivalent de l'Ecole des Arts et Métiers) et en sort ingénieur en 1860.

De 1862 à 1866, il est employé à la Compagnie des Chemins de fer du Midi et dépose plusieurs brevets : appareil à relever les rails, système de rail amovible.

Il invente son "véloce caoutchouc" et gagne des courses de vélo régionales.

Il s'apprête à créer une entreprise de cycles quand survient la guerre de 1870.

Téléphone Ader

Pendant la guerre, il construit, à ses frais, un engin capable de soulever en l'air un observateur et fait des études d'aérodynamisme sur le cerf-volant au polygone militaire de Toulouse. Il propose au ministère de la guerre un prototype de cerf-volant d'observation, mais celui-ci tarde à s'y intéresser.

En 1873, il réalise un premier planeur revêtu de plumes d'oies et capable de soulever un homme.

Il monte à Paris, se marie, réalise divers travaux sur le téléphone et s'associe en 1879 avec les représentants de BELL en france.

Il met au point l'écouteur dont le concept est encore utilisé de nos jours.

Théatrophone

En 1880, l'Académie des Sciences lui décernera le Prix Vaillant pour ses travaux sur le téléphone.

Lors des Expositions Universelles de 1881 et 1889, il obtient un contrat pour la retransmission sonore de pièces d'Opéra depuis l'Opéra de Paris jusquà des écouteurs disposés dans l'Exposition. Son théâtrophone a un énorme succès.

En 1896, il fonde sa propre entreprise, la Société Industriellle des Téléphones de Paris (Clément Ader) à Levallois, qui produira des matériels téléphoniques sous ce nom jusqu'en 1907.

Son entreprise marche bien et lui rapporte beaucoup d'argent, ce qui lui permet de financer ses travaux sur l'aviation, sa première passion.

Pour la petite histoire, c'est Ader qui installa le premier téléphone de l'Elysée. Il devint alors très ami avec Jules Grévy président de la Troisième République après Mac-Mahon entre 1878 et 1887.
ooOoo

Mais Clément ADER ne cesse de réfléchir au "plus lourd que l'air" et vers 1885, crayonne les plans de sa première construction en observant le vol animal.

Roussette

Il réalisera son premier appareil EOLE, en s'inspirant de la forme de la roussette des Indes qui est une gigantesque chauve-souris dépassant un mètre d'envergure.

Avion III
Prototype AVION III
construit par Clément ADER

Pour la première fois au monde, le 9 octobre 1890, à Gretz Armainvilliers (Seine et Marne - 30 Km à l'Est de Paris), il va réussir à décoller, et à voler sur une cinquantaine de mètres.

L'appareil avait une masse de 280 Kg. Un moteur à vapeur de 20 CV entrainait une hélice de 2,60 m de diamètre à 4 pales, à la vitesse de 350 tours/minute.

Le lieu de l'exploit de Clément Ader, un ancien parc privé (Domaine de la famille Pereire), est aujourd'hui un parcours de golf magnifique (Golf Clement Ader).

Clément Ader invente le terme AVION (lat : AVIS qui signifie oiseau - cf : grippe aviaire).

Il améliore ses prototypes et son AVION III, plus perfectionné, est présenté en 1897 à SATORY, à deux pas du Château de Versailles, en présence du Général Mensier (vol controversé sur 300 m dû à des conditions climatiques défavorables). Il retient enfin l'attention des pouvoirs publics.

Cet aéronef, conservé au Musée des Arts et Métiers à Paris est le seul témoignage restant des prototypes de Clément Ader.

En 1902, aucun de ses brevets n'aboutissant à une exploitation industrielle, il se retire des affaires.

Il retourne dans sa région natale et publie en 1907, son premier livre "La première étape de l'aviation militaire française".

Il décède à Toulouse le 3 mai 1925 à l'âge de 84 ans, dans l'indifférence de ses contemporains.

ooOoo

Le célèbre photographe Nadar décrivait ainsi son ami :

"Une tête dont je conserverai toujours le plus sympathique des souvenirs. Simple à l'excès, démesurément modeste, Ader donne l'impression d'un savant qui connaît parfaitement sa science."
Icar


En septembre 1930, un parc Clément Ader a été inauguré à MURET sa ville natale, près de Toulouse, devant 30 000 spectateurs, en présence de Clémence de Mathé-Ader la fille de l'inventeur et du célèbre pionnier de l'aviation, Louis Blériot.


Le rêve d'Icare, une grande statue de pierre blanche surmontée d'une immense aile d'oiseau, représente Ader, un crayon à la main, en train de dessiner ses engins volants.

Elle est l'oeuvre de Paul Landowski, auteur de la statue du Christ Rédempteur qui domine la baie de Rio de Janeiro.




Ecouteur AOIP
Ecouteur téléphonique type ADER
construction AOIP (Association des Ouvriers en Instruments de Précision).

Sources :

  1. Le Dictionnaire des Inventeurs et des Inventions - LAROUSSE
  2. Clément ADER, l'Aérien - Christophe Marquez - Société du patrimoine du Muretain
  3. Clément ADER, Inventeur d'avions - Pierre Lissarrague - Toulouse 1990

© 2000-2007 Pierre Dessapt